• DIS MAMAN, RACONTE-MOI

    FORET

    Dis Maman, raconte-moi

    L’histoire de cet homme

    Qui un jour nous a quitté

    Pour vivre très loin dans ces immensités

     

    Tu disais de lui qu’il était grand et fort

    Comme ces montagnes situées en contrefort

    Que son sourire réchauffait les cœurs

    Comme cette bouteille au gout de liqueur

     

    Dis maman, raconte-moi

    L’histoire de cet homme

    Qui un jour  m’a abandonné

    Pour n’avoir pas su m’aimer

     

    Tu disais que ces yeux étaient remplis

    Du vert profond de ses forêts tant chéries

    Qu’il suffisait de l’entendre parler

    Que de son appel, il ne pouvait se détourner.

     

    Dis Maman, raconte-moi

    L’histoire de cet homme

    Qui un jour nous a oublié

    Car sa mémoire a trépassé

     

    Tu disais de lui qu’il était sans attache

    Qu’il serait devenu fou s’il était resté

    Comme ce blizzard que rien ne relâche

    Qui souffle jusqu’à nous faire dérayer

     

    Dis maman raconte-moi

    L’histoire de cet homme

    Ce père que j’ai idéalisé

    Ce mari que tu as excusé

     

    Certains racontent l’avoir vu naguère

    Quand ciel et terre entraient en guerre

    Levé le bras vers cette voute noircie

    Maudire les Dieux de l’avoir fait ainsi

    « UNE GOUTTE BLEUEINSPIRATION »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    4
    Jeudi 4 Mars 2010 à 20:57

    Bonsoir,

    Oui ce texte je l'ai lu....... il est magnifique.... Il est "imbibé" si je peux dire de vérité.... C'est un texte magistral.... Je sais aussi que tu bois que du Coca light et du Fanta.....C'est pas un peu fort pour toi ça !!!!!

    Je te demande encore de me pardonner car je sais ce que cela a pu faire remonter à la surface même si maintenant tu en parles avec détachement. Tu sais je peux détecter les moindres variations dans tes mots Marc.........

    Pour mon père c'était exactement le 3 Décembre............. je suis allée sur sa tombre hier mais je sais qu'il n'est pas vraiment là............ le corps est pour moi un simple véhicule qui nous sert dans cette vie.......... je le sais être ailleurs..... Le comble de l'histoire je ne suis pas croyante mais la vie m'a ouvert étrangement la porte sur un univers insoupçonné...... alors je n'éprouve pas cette peine que mes proches ressentent.
    Tu es comme moi tu as tendance à douter de ce que tu pressents.... là c'est moi qui pourrais en avoir Marre.............. Mais j'en suis heureuse tout au contraire car lorsque nous vous verrons je crois que nous aurons beaucoup de chose à nous raconter ....enfin si tu me laisses parler ....
    Je t'assure je t'adore....
    Je te souhaite une bonne et douce soirée
    Chronique

    3
    Jeudi 4 Mars 2010 à 20:31







    Une fiction…

    J’en ai encore plus mare là !

    Comme toi j’aime aussi me mettre dans la « peau » des autres.

    J’ai comme toi écrit alors quelques textes dont deux sur la relation avec l’alcool alors que je ne bois pas, alors que je suis sur celui qui peut ne rien boire pour ramener ses amis à bon port au sortir d’une table…

    J’en ai trop mare de tant de « ressemblances » entre toi et moi ! Mais ce que je peux être heureux que ce ne soit pas ta relation avec ton père que tu écris avec un si beau talent ! Je suis là vraiment heureux pour toi mon amie.

    Mon père lui est mort le 18 janvier 2009.

    Je t’embrasse, @mitié de Metz et je peux te dire que j’ai presque eu envie que ce texte ne parle pas vraiment de toi : j’y ai pensé ! Mais je ne me suis pas accordé cette intuition et là bien heureusement, j’ai eu « tord »… oui, j’ai bien pensé que ce ne pouvait pas être ton histoire !

    Marc ce Metz, bonne et douce soirée à toi.

     

    Navré pour ton papa, c’est encore si récent…

     

    2
    Jeudi 4 Mars 2010 à 20:06
    Bonsoir Marc

    Je vais surement t'étonner. Ce texte est une fiction que j'ai écrit il y a fort longtemps lorsque j'étais moins jeune..... Lorsque j'ai crée le blog j'ai voulu mettre ce texte en ligne mais malheureusement je ne l'ai pas retrouvé dans mes papiers car lors d'un 5S maison j'ai du le mettre par inadvertance à la poubelle. Alors que les seuls mots qui me restaient étaient "Dis maman raconte-moi.............. j'ai réussi à reconstituer ce texte après avoir laissé champs libre à ma mémoire..... et un matin j'ai pu le reconstituer.
    Je me sens mal à l'aise à l'idée que tu ai pu penser que j'avais été privé de mon père et de ce que cela implique pour toi................ Pardonne-moi. J'ai seulement cette faculté de me mettre à la place des autres, de sentir et de ressentir leurs souffrances et leur joies.
    Mon père est malheureusement décédé début décembre de l'année dernière.... il avait 82 ans.

    Je suis vraiment confuse Marc
    Je t'embrasse très fort
    Chronique


    1
    Jeudi 4 Mars 2010 à 19:20







    Il ne peut que te manquer cet homme fort

    Tant de belles choses te sont dites sur lui

    Navré de le savoir t’avoir privé de réconfort

    Odieux que dans vos vies il ait connu ennui

     

    Peiné je me retrouve au bout des tes mots

    Triste histoire là si subtilement racontée

    Mon père n’a jamais mis l’amour en démo

    J’ai été un paria dans sa vie jamais partagée

     

    Obscures raisons qui te privent de ton père

    Après sa mort je ne suis pas ami avec le mien

    Personne ne pourrait le rendre moins amer

    J’ai vécu quarante cinq ans privé de ce lien

     

    C’est un texte sublimement triste…

    Il est celui de ta vie, tes mots font « mouche » !

    Je pense à toi.

    Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :