• VOUS ALLEZ ME DIRE............

    P2170015

    Vous allez me dire que vous avez déjà vu cette photo sur mon blog et je dirais que vous avez raison. Toutefois je me permets ici de la remettre au goût au jour car cette caserne de pompiers est très vénérée par les membres de ma famille….. En effet, ils se sentent rassurés qu’elle puisse être à proximité surtout lorsque je décide à cuisiner.

     Il est vrai que la toute première fois où j’ai voulu faire cuire un œuf sur le plat, et ce en présence de ma mère, celui-ci n’atterrit pas exactement dans la poêle mais plutôt sur la pointe de ses chaussures. J’ai su à son regard plein de compassion au demeurant que ma carrière ne serait pas derrière les fourneaux. Au final après moult tentatives qui se traduisirent par des casseroles brûlées, des poêles calcinées, des fumées inopinées, des fog Anglais en plein été et j’en passe, je compris que j’étais devenu personne non gratta dans la cuisine de ma mère.

    Quand je pris mon indépendance…………… le virus me repris au grand désespoir de ma famille. Il est vrai que le Dimanche, nous avions pour habitude de nous retrouver chez mes parents et tout le monde apportait ce qu’il voulait pour le goûter. Moi je croyais bien faire. Il est vrai que la réalisation de l’appareil était réussit…… (Appréciez s’il vous plait les termes techniques que j’emploie) c’est après que cela se corsait. J’ai fini par constater que c’était le four « le fautif »….. Si… une mauvaise répartition de la chaleur peut être fatale à un cake au yaourt.

     

    C’est alors que j’ai constaté qu’étrangement ma mère m’appelait la veille pour me demander si je venais  et m’informait aussitôt après mon « Oui » qu’il n’était pas nécessaire que je me lance dans des frais inutiles, qu’elle avait tout prévu. Parfois malheureusement à son grand désespoir je lui répondais que justement je venais de terminer une nouvelle création. Oui………en plus je suis quelqu’un qui aime innover mais force est de reconnaitre que nul n’est prophète même dans sa propre cuisine.

     

    Lorsque j’ai emménagé dans l’appartement, ma mère m’a donné son blinder sûr qu’avec toutes les sécurités qu’il possédait rien de facheux ne pouvait m’arriver et surtout aux autres…….mais c’était sans compter sur ma dextérité légendaire. J’avais décidé ce jour là de faire des crêpes. Le blinder fut donc rempli de tous les ingrédients et mis en route. C’est alors que je vis au fond qu’un amas de farine s’était agglutiné près des lames. Je pris donc la spatule pour le déloger mais oublia de mettre le couvercle buttoir. Avez-vous déjà vu une spatule prendre son envol ?

    Et un tsunami de pâte qui vous prend pour cible ainsi que vos murs ? Je vous laisse imaginer.

    On dit qu’avant une catastrophe il y a un grand silence et bien pour moi il a eu lieu après……...... Oui il y a eu comme un moment de flottement……….. Puis j’ai eu une révélation……………dégoulinante de pâte au demeurant réussie…… Si.. j’ai gouté…… je réalisais que je venais de trouver la nouvelle couleur que j'appliquerais sur les murs de cette cuisine. Comme quoi la pâtisserie mène à tout………………………………………..

     

    Mes réalisations furent  le plus souvent qualifiées de « Béton armé » « de semelle de plomb » ou pneu sans faux « d'amas  caoutchouteux ». Un de mes frères de passage dans la région alla jusqu'à téléphoner à ma mère pour s’assurer que ce serait bien elle qui ferait le gâteau……

    D’ailleurs lors d’une de ces visites, il me demanda si je serais d’accord pour une de ses missions spéciales de m’infiltrer dans les cuisines du camp ennemi. C’est là qu’avec toute la candeur qui me caractérise parfois je lui répondis :

    -       Mais imagine qu’ils aiment ce que je vais leur faire. Eh ben quoi on  n’est pas à l’abri d’une erreur.

    -       Eh ben là on est mort. Pour une fois que je te demande d’être toi-même…. tu pourrais faire un effort. dit-il

     

    Avec le temps je me suis résignée à exploiter le talent des autres. C'est-à-dire que maintenant c’est moi qui goutte leurs pâtisseries et je me délecte de voir qu’ils ne sont pas aussi performant qu’ils le prétendent.

    Huummm………….. Delà à regretter les miens…………Je sens qu’on y est presque.

     

     

     

    PS : Sachez que pour la sécurité de mes convives (quoique maintenant ils se font rare……..) j’ai toujours à portée de main 2 numéros de téléphone….. Celui des pompiers et celui du centre Anti-poison.

    Je vous le dis car je veux que vous sachiez que je suis quelqu’un de responsable.

    « HUMOUR - 5ANGKOR............ »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :